Les défis à mener par les directions juridiques

Les directions juridiques font face à de nouveaux enjeux. Quels sont-ils ? Comment y faire face ?

La crise sanitaire conduit les directions juridiques à faire face à de nouveaux défis. Quels sont-ils ? Comment y faire face ?

Les défis à mener par les directeurs juridiques en 2021

Quels sont les Défis Des JURISTES EN ENTREPRISE ?

Avec la crise sanitaire du Covid-19 les directions juridiques sont en plein bouleversement. Auparavant chargées de limiter au mieux les risques organisationnels, les directions juridiques doivent désormais, plus que jamais, devenir des partenaires stratégiques de leur conseil d’administration. Cet article abordera tour à tour les éléments suivants. D’une part, la nécessité pour les directions juridiques de composer avec des intérêts différents. D’autre part, l’importance d’anticiper l’avenir face à différents événements (contentieux, crise sanitaire du Covid-19 …). Enfin, la nécessité d’accompagner la transition digitale.

La direction juridique : un médian entre des intérêts discordants

Le département juridique de l’entreprise doit pouvoir contribuer à la création de valeur dans l’entreprise. Tandis que l’avocat prend davantage appui sur la procédure, le juriste d’entreprise se rattache aux chiffres et à la performance de l’entreprise. La position à trouver n’est pas toujours aisée en pratique. Comment faire pour concilier tous les intérêts des entités opérationnelles dans l’entreprise ? Ces intérêts sont bien souvent discordants. L’art du directeur juridique est de trouver un terrain d’entente entre tous ces acteurs.

Le tout dans le respect de la législation en vigueur et en accompagnant les équipes dans leurs contraintes quotidiennes. Un juriste n’est pas un frein pour l’entreprise, au contraire c’est un moteur clé. Il est sollicité sur de nombreux aspects opérationnels, ce qui le pousse à jongler entre de très nombreux Codes et des lois qui se succèdent souvent, en se contredisant parfois.

Anticiper l’avenir pour faire face au présent dans les directions juridiques

Anticiper l’avenir est sans doute le credo de l’année 2021 pour les directeurs juridiques français. Ces derniers doivent anticiper au mieux les problématiques qui peuvent se présenter, surtout face à la crise sanitaire du Covid-19 et aux pressions sociales et économiques qu’elle a engendré.

Il s’agit désormais de prendre en compte de nombreux aspects, notamment :

  • accompagner la reprise et la croissance dans un environnement incertain
  • anticiper les risques pour les données accumulées liés à l’accélération de la digitalisation
  • veiller à la santé des salariés au quotidien dans le cadre de leurs missions
  • respecter les législations qui évoluent rapidement pour s’adapter au nouveau contexte
  • répondre aux enjeux sociaux et environnementaux au nom de l’entreprise

Pour travailler en amont il convient d’orienter l’effort sur une communication transparente des informations et sur la formation des équipes juridiques. Ces dernières doivent maîtriser les données juridiques et savoir comment s’organiser pour être performantes. Réaliser une veille juridique, partager des documents types, produire des notes sur les processus…autant d’éléments qui possèdent une vraie plus-value pour les directions juridiques.

Directeurs Juridiques : importance de faire face aux risques de contentieux

La crise sanitaire du Covid-19 a entraîné dans son sillage des nouveautés qui sont autant de transformations pour les entreprises. Les confinements à répétition et les mesures prises par le Gouvernement ont fragilisé de nombreuses organisations et ralenti l’économie du pays.

Face à cette réalité du terrain, les directions juridiques font face à un risque accru de contentieux, consécutif à l’instabilité financière de nombreuses structures. Le mot d’ordre est aussi l’anticipation. Par exemple via des clauses de revoyure quand cela s’avère nécessaire. Tout est alors une question d’analyse fine de chaque situation, pour éviter les contentieux à répétition (contentieux en droit des contrats, droit de la propriété intellectuelle, sécurité informatique …)

La vigilance concerne également les démarches de croissance externe, via la gestion des sociétés rachetées et toujours au regard de la crise sanitaire. Accompagner les franchisés dans les démarches administratives et juridiques implique par exemple de redoubler d’attention. Un contrat de bail peut ainsi prévoir quelques aménagements, tels qu’une clause d’imprévision ou encore une clause d’exonération de responsabilité dans certains cas limitatifs à fixer. Cela permet de faire face aux rebonds de la crise et de s’adapter au mieux.

Directions Juridiques et accompagnement de la transition digitale

La transformation digitale est d’autant plus accrue dans les entreprises que le télétravail est aujourd’hui la norme. Le digital est une réalité que les collaborateurs côtoient au quotidien. Il en va donc de même des directions juridiques.

Il faut dire que les habitudes de travail sont désormais bien ancrées dans le numérique. Les directeurs juridiques n’hésitent plus à partager des fichiers avec suivi de commentaires ou bien encore à discuter par messagerie instantanée.

Les directions juridiques sont les couteaux suisses des entreprises. Ce sont de vrais caméléons qui sont au four et au moulin. Elles ont accès à l’information et savent l’analyser pour ensuite la partager. Elles maîtrisent les contours des contrats et connaissent sur le bout des doigts les règles juridiques qui s’appliquent. Ainsi, les directeurs juridiques devront être mieux formés cette année pour continuer à se nourrir de ces technologies et des services en partageant leurs informations et en produisant efficacement.

Pour accompagner les directeurs juridiques dans leurs missions au quotidien DiliTrust propose plusieurs solutions performantes. La suite DiliTust Governance permet de sécuriser, digitaliser et automatiser les process dans le cadre de la gestion des réunions d’instances de gouvernance, des filiales et participation, des contrats ou encore des contentieux.