Demander une démo

Actualités Digitalisation Gouvernance Sécurité Conformité Glossaire Interviews Tech
Gouvernance

Gouvernance verte : la dématérialisation c’est l’avenir

À plusieurs reprises, le 45ème Président des États-Unis a qualifié le réchauffement climatique de phénomène fictif. Personnellement, il préfère « rester au chaud ». En réponse à ce dérapage qui figure parmi de nombreux autres depuis son entrée en fonction, de véritables tempêtes se sont déchaînées sur Twitter. Les questions environnementales et la gouvernance verte sont en effet à l’origine de fortes réactions émotionnelles.

Gouvernance verte : la dématérialisation c’est l’avenir

L’environnement et sa préservation (ou non) est une question délicate. Tandis que la plupart des scientifiques du monde entier s’accordent sur le fait que nous sommes sur le point de détruire les fonctions vitales de la Terre, de nombreux présidents de conseils d’administration ne considèrent même pas l’environnement comme un problème à traiter.

Les conseils pensent-ils « vert » ? ...

... Pas lorsqu’il s’agit de stratégie. Selon la dernière enquête annuelle des directeurs d’entreprises réalisée par PwC, 40 % des membres de conseils d’administration déclarent que les questions environnementales ne devraient pas du tout être prises en compte dans le cadre de la stratégie de l’entreprise.

Dans ce même rapport, 42 % des administrateurs sont d’accord avec l’actuel Président des États-Unis et pensent que les questions environnementales n’ont aucune importance. Bien qu’étant à l’origine de ces statistiques, il est important de noter que les personnes qui occupent des postes de pouvoir se doivent de montrer l’exemple. Aujourd’hui, avec l’attention accrue portée sur l’implication des actionnaires qui font pression pour un changement d’éthique, il est temps que cet état d’esprit désinvolte évolue. C’est la raison pour laquelle la gouvernance verte ouvre la voie vers un nouvel ensemble de solutions.

La gouvernance verte est une expression subjective. De manière générale, elle décrit les moyens de gérer une politique respectueuse de l’environnement et la volonté d’assurer une durabilité globale au sein de l’entreprise. Qu’il s’agisse d’une responsabilité éventuelle en matière de réglementations environnementales ou de questions financières, les sociétés qui ne sont pas prêtes à reconnaître et à résoudre les problèmes voient leur résultat affecté. En démontrant une sensibilisation au climat par le biais de la numérisation des données papier et de la réduction des déchets de l’entreprise, cela permettra d’établir la norme et montrera un état d’esprit progressiste et résolu.

Les impacts environnementaux de l’utilisation du papier

Selon la United States Environmental Protection Agency, les bureaux américains impriment 12,1 mille milliards de feuilles de papier par an. La production de papier, d’encre et de toner ensemble peut avoir un effet écologique considérable. L’impact environnemental de seulement 10 millions de pages imprimées est :

  • 56 000 gallons (212 000 litres) d’huile utilisée
  • 450 yard cubiques (344 mètres cube) d’espace dédié à l’enfouissement des déchets
  • 595 000 kW (kilowatts) d’énergie produite lors de la fabrication

À grande échelle, cet usage devient intenable. Et l’impact ne s’arrête pas une fois la production et l’impression terminées. Lorsque le papier pourrit, il émet du méthane qui est 25 fois plus toxique que le CO2. Par ailleurs, il faut également considérer la déforestation, qui réduit la production d’oxygène, conséquence directe de l’utilisation inutile du papier. The World Resources Institute rapporte que seulement 15 % environ des forêts mondiales sont intactes. Le reste a été décimé, dégradé ou fortement agressé.

La dématérialisation permet de gagner plus

Bien sûr, la dématérialisation ne suffira pas à résoudre le problème du réchauffement climatique. Essayer de réduire l’utilisation du papier est un premier pas. La gouvernance verte est un moyen pour atteindre un but.

Pour réduire l’impact environnemental, les personnes qui occupent des postes de direction doivent montrer l’exemple. Cela peut certes signifier beaucoup de choses différentes. Pourtant, au sein d’une entreprise, évoluer vers la dématérialisation est un excellent moyen de montrer l’exemple en faisant preuve d’une conscience environnementale.

Avec l’attention accrue des actionnaires, les conseils d’administration devraient réfléchir en termes verts. Ce processus est non seulement crucial pour l’avenir, mais également pour gagner la confiance des parties prenantes.

De toute évidence, être numérique permettra aussi d’économiser de l’argent...

En résumé, la stratégie de l’entreprise ne doit, ni négliger, ni « ignorer » le gain de temps et d’argent, ainsi que la préservation de l’environnement.

Comment réussir à adopter une gouvernance verte

Avec la révolution technologique, les signatures ne s’apposent plus avec de l’encre, mais plutôt par voie électronique. La lecture et la rédaction s’effectuent également sur des appareils électroniques. Pour être franc, même si cela peut sembler extrême, l’utilisation du papier est devenue obsolète. Les technologies logicielles sur tablettes ou PC permettent la création, la diffusion et la signature électronique de tous les documents. La dématérialisation permet à une entreprise et à ses salariés de rester productifs, mobiles ET de rester verts.

Alors être vert est à l’ordre du jour ! Voici trois excellents moyens d’y parvenir :

  • Articuler clairement une stratégie

Pour mettre la machine en route, il faut tout d’abord disposer d’un plan. Cela permettra non seulement de fixer un objectif à atteindre, mais également de développer des idées plus larges sur la marche à suivre sur le long terme.

  • Solliciter les idées des actionnaires clés

De nos jours, l’opinion des parties prenantes est de plus en plus importante. Avec l’accent mis récemment sur l’activisme actionnarial, il convient d’entendre l’avis des investisseurs sur les méthodes plus écologiques à appliquer et comment les mettre en œuvre.

  • Se dématérialiser

La technologie numérique peut permettre de traiter les écocrises actuelles de manière simple. En se débarrassant du papier, une entreprise se montre fidèle aux causes environnementales. La numérisation des notes et de la documentation facilite également le partage électronique des documents, ce qui contribue à gagner du temps.

DiliTrust travaille dans la continuité de la gouvernance verte

Les solutions DiliTrust sont numériques et permettent à votre entreprise d’atteindre des objectifs communs de manière durable, tout en faisant preuve d’une forte responsabilité environnementale. pour plus d’informations sur l’aide que nous pouvons vous apporter pour gagner du temps et de l’argent tout en devenant vert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

publié le 22/11/2018