Demander une démo

Apparus dans les années 90 et démocratisés dans les années 2000, les critères ESG (environnement, social et de gouvernance) ont rapidement irrigué l'univers des entreprises. Dans l'environnement économique actuel, les entreprises définissent les facteurs de création de valeur et les intègrent à leurs stratégies. Le tout, en tenant compte des besoins des parties prenantes au quotidien (salariés, consommateurs, partenaires, investisseurs…). Critères ESG : Quelle roadmap mettre en place pour le board ? Éclairage dans cet article.

Critères ESG : de quoi s'agit-il ?

Pour maintenir son activité à flot, voire augmenter son chiffre d'affaires, une entreprise doit nécessairement adapter ses stratégies d'investissement et d'action. Les critères ESG, autrement dit environnementaux, sociaux et de gouvernance, font partie des préoccupations des entreprises au quotidien. On parle aujourd'hui souvent de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) pour mettre en lumière l'intérêt que portent les entreprises aux préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance, que ce soit dans leur activité comme dans les interactions avec les tiers. Ces dynamiques révèlent le niveau de transparence d'une entreprise en matière de performance non financière. Et contrairement à ce que certains peuvent penser, les entreprises qui choisissent de placer ces dynamiques au cœur de leurs stratégies obtiennent une meilleure performance économique et sociale, vectrice de croissance. En effet, les meilleurs profils ESG possèdent un portefeuille environ 2,3 fois plus performant sur 9 années, (selon une étude ISR and performance de LFDE) en comparaison avec les pires profils ESG.

Importance d’aligner sa stratégie et son secteur d’activité avec les critères ESG

Au quotidien, prendre en compte les critères ESG dans une entreprise plus responsable ne va pas forcément de soi. Dans un premier temps, les critères ESG doivent nécessairement s’inscrire dans un secteur d’activité qui puisse les accueillir. Il en va de même de la stratégie d’entreprise, à adapter en fonction des questions liées tant à l'environnement, à la situation des salariés et des parties prenantes à l'entreprise, sans oublier les questions de gouvernance durable. Cela conduit à mettre en place une stratégie élargie, qui tient compte des risques dans l’activité de l’entreprise. Les instances de gouvernance peuvent ainsi partager une vision d'ensemble pour montrer que l'entreprise souhaite intégrer des considérations extra financières, ce qui créé de la valeur ajoutée et assure la pérennité de l'activité.

Consultation des parties prenantes

On parle de parties prenantes pour désigner l'ensemble des individus interagissant avec les entreprises. Collaborateurs, fournisseurs, consommateurs, syndicats, pouvoirs publics ... Ces acteurs sont indispensables dans la mise en place des outils de RSE puisqu'ils sont pris en considération dans les discussions et les stratégies menées. Une entreprise qui applique des critères ESG est transparente envers ses parties prenantes et n'hésite pas à les consulter. Ce type d'entreprise peut se référer à la norme ISO 26000 si elle souhaite identifier précisément les parties prenantes et dialoguer avec elles.

Définition des axes majeurs et des domaines d'application

Une fois que ces étapes sont terminées, il s'agit de définir précisément les éléments sur lesquels il est important d'agir. Quels sont les axes majeurs d'action dans l'entreprise, permettant de créer une dynamique socialement responsable ? Sur quels domaines l'entreprise peut-elle actionner la démarche en particulier ? Autant d'interrogations qui doivent obtenir une réponse complète et forte, notamment grâce aux attentes des parties prenantes et les projets de développement.

Critères ESG et plan stratégique d'action de l'entreprise

En toute transparence, l'entreprise dresse le constat de sa situation actuelle et ses projets dans le temps (sur un plus ou moins long terme). Elle met en place un plan stratégique d'action pour créer une synergie, notamment en utilisant les institutions de gouvernance pour mener à bien une stratégie cohérente et sociale dans l'entreprise. Une fois que la stratégie est établie précisément et que tous ses contours sont dressés, vient le moment de la mise en application. C'est bien souvent à ce stade que la situation se complexifie pour beaucoup d'entreprises. Au moment de l'étape d'investissement, les Due Diligence ESG sont des outils efficaces pour connaître les risques majeurs liés au déploiement de ces facteurs. Lorsque l'acquisition est terminée, une évaluation des critères ESG matérialise le gain en valeur de l'entreprise et permet d'établir un plan de progression.

Suivi et reporting des critères ESG

Suivre l'évolution des critères ESG dans le temps permet de s'adapter au mieux aux dynamiques de l'entreprise. Cela permet de changer certaines approches qui ne fonctionnent pas comme prévu ou bien alors d'ajouter certains aspects à la stratégie de départ. Pour assurer un reporting il est nécessaire de se doter des meilleurs outils de suivi. Partenaire unique et efficace en matière de gouvernance durable, DiliTrust vous propose des services sur-mesure pour vous guider dans la mise en place des critères ESG dans votre entreprise. Comme avec le module Instances Digitalisées de la suite DiliTrust Gouvernance, dans un objectif  "zéro papier" dans la gestion de vos instances de gouvernance.

publié le 30/06/2022