Nouvelle structure de gouvernance du conseil d’administration

Une entreprise dotée d’une excellente structure de gouvernance peut passer par n’importe quel obstacle.

Toutes les entreprises devraient repenser régulièrement cette structure afin de s’élever à un système haut de gamme.

La question demeure : comment réussir à mettre en place une structure de gouvernance solide et efficace pour le conseil ?

La portée de la nouvelle structure de gouvernance du conseil d’administration

Modifier la structure de gouvernance d’un conseil amène à revoir les principes fondamentaux de la gestion systématique qui incluent le leadership collaboratif, la responsabilité et la délégation.

Tous les membres du conseil auront des responsabilités intensifiées qui les obligeront à superviser les rôles centraux consistant à définir la bonne direction, à surveiller, à rendre compte des résultats et à apporter à la direction de l’entreprise un soutien unifié pour atteindre les objectifs communs.

En collaboration avec les chefs de division et les membres du conseil, la nouvelle structure de gouvernance permettra à la direction de s’engager dans des partenariats et d’étendre son rôle au-delà des exécutions existantes.

Qu’est-ce que la gouvernance axée sur les résultats ?

La gouvernance axée sur les résultats permet de s’adapter à toute circonstance, arrangement, changement ou mise en œuvre dans l’entreprise. Cette structure de gouvernance surveille principalement les faiblesses que l’on retrouve dans d’autres approches. Cela se fait avec des comités créés dans le cadre de la compétence du conseil.

Au lieu d’avoir simplement des responsabilités de gestion, la gouvernance axée sur les résultats maximise les capacités des différents comités. Elle leur donne l’opportunité et la responsabilité de modifier les processus, d’améliorer la qualité des produits, des services internes et externes et de mesurer la performance des approches et des équipes actuelles.

Comités de gouvernance axés sur les résultats

Une approche axée sur les résultats comprend généralement quatre comités : le comité exécutif, le comité de gouvernance, le comité de gestion des risques et d’audit qualité et le comité des nominations.

Comité exécutif

Les responsabilités d’un comité exécutif consistent à évaluer la performance de la direction. Ils assument également des tâches qui incluent la direction de la planification stratégique et le suivi de l’efficacité de l’équipe concernée. Avec leur titre de direction, ils ont également des responsabilités uniques et une autorité de pratique au-dessus de tous les autres comités.

Le comité exécutif peut même agir et décider au nom de l’ensemble du conseil, car sa tâche principale est de s’assurer que l’organisation dispose d’un processus de prise de décision bien facilité en cas d’urgence ou de crise.

Comité de gouvernance

Le comité de gouvernance supervise l’examen des pratiques, des politiques de gouvernance et des règlements administratifs. Pour assumer cette responsabilité, les membres du comité déterminent si les politiques actuelles correspondent toujours aux objectifs de l’organisation. Le comité de gouvernance est composé de personnes chargées de superviser les fonctionnalités du conseil. On s’attend à ce que ces professionnels surveillent le rendement des membres du conseil en fonction de leur efficience, de leur pertinence et de leur efficacité.

Les membres du conseil d’administration agissent au nom des membres à but non lucratif et sont généralement des bénévoles. Le comité de gouvernance surveille et s’assure ainsi que les rôles soient remplis et que les responsabilités soient accomplies.

Comité de gestion des risques et d’audit de la qualité

Les membres du comité de gestion des risques et d’audit de la qualité sont chargés d’établir des mesures intelligentes de la performance organisationnelle dans des domaines clés. Ils assurent également l’atténuation des risques et soumettent les résultats qui peuvent devenir des informations précieuses pour les futures structures de gouvernance. Ceci, dans le but d’améliorer les processus actuels.

Les membres de ce comité doivent prioriser les pratiques associées de l’entreprise et ses politiques de risques. En outre, ils doivent être prudents lorsqu’ils approuvent les déclarations de divulgation des risques ou d’autres types de documents publics à publier. Le comité d’audit doit se consacrer au respect de l’intégrité des états financiers et de leurs éléments, en garantissant la transparence à tous les niveaux et dans l’organisation.

Comité des nominations

Le conseil a besoin d’un groupe de personnes pour évaluer les efforts de recrutement de membres importants. Le comité des nominations s’assure que seuls ceux qui ont les qualifications et valeurs appropriées, en plus de leur capacité à assumer des responsabilités professionnelles, deviennent membres du conseil. Le conseil est principalement chargé de lancer une auto-évaluation.

Le comité des nominations examine les caractéristiques et les compétences des candidats au conseil et déploie des efforts pour recruter ou promouvoir ceux qui peuvent faire avancer le conseil d’administration. Les autres tâches du comité des nominations peuvent varier d’une organisation à l’autre. Selon le type d’entreprise ou d’industrie, la portée de ce comité peut être modifiée ou élargie.

Avantages de la nouvelle structure de gouvernance du conseil

Réduit le coût du capital

Compte tenu de l’environnement instable des temps modernes, la nouvelle structure de gouvernance est un moyen de réduire les coûts en capital d’une entreprise. Si besoin, une organisation dotée d’un système fiable et stable a plus de chances d’obtenir des prêts au taux le plus bas.

Il va sans dire qu’une mauvaise gouvernance d’entreprise constitue un frein majeur pour les investisseurs potentiels, les parties prenantes et les fournisseurs d’aide à l’endettement.

Encourage un comportement positif

Les dirigeants et le conseil d’administration qui agissent avec transparence contribuent au maintien d’une culture de croissance et de réussite. La nouvelle structure de gouvernance ouvre l’idée de promouvoir des lignes de communication claires entre la direction et le personnel qui composent l’ensemble de l’organisation.

Chaque fois que l’entreprise subira une crise, il sera alors plus facile d’identifier le problème et de le résoudre car son conseil d’administration aura adopté une relation de confiance avec les employés de l’entreprise, dans le but de contribuer à leur bien-être.

Assure les contrôles internes

La mise en œuvre d’une nouvelle structure de gouvernance implique une assurance du contrôle interne. Le conseil d’administration s’assure que l’organisation fasse les efforts nécessaires pour un suivi efficace de toutes les opérations. De plus, les membres sont désormais équipés pour prendre des mesures même sur les configurations de non-conformité.

Attire des réalisateurs talentueux

Un autre résultat positif de la mise en œuvre d’une nouvelle approche en matière de gouvernance du conseil est la possibilité d’intégrer des administrateurs talentueux. Ces personnes seront les atouts de l’organisation et aideront la direction à atteindre les résultats souhaités.

Permet une meilleure planification stratégique

La nouvelle structure de gouvernance est un moyen de produire des approches plus stratégiques pour l’entreprise. En commençant par tirer parti de la technologie dans la production et comprendre l’environnement réglementaire de l’association, la nouvelle approche amènera les membres à proposer des actions plus efficaces pour accomplir les principales priorités de l’entreprise.