Directions Juridiques : 5 tendances à surveiller en 2022

Une nouvelle année est synonyme de changement. Et s’il y a sans doute beaucoup de choses que nous sommes heureux de laisser derrière nous en 2021, des forces disruptives nous attendent en coulisses, en ce qui concernent notamment les services juridiques des entreprises.

De l’évolution des technologies juridiques à la montée en puissance des opérations légales, de nombreux défis et opportunités attendent les équipes juridiques. L’élaboration d’une stratégie peut aider ces acteurs clés à se préparer à ce qui les attend et à poursuivre sur cette voie en 2022 et au-delà.

5 Corporate Legal Trends to Watch in 2022

LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES SERVICES JURIDIQUES

En sortant de la pandémie, la relation du département juridique avec la technologie a changé. Au cours des 18 derniers mois, le service juridique interne s’est considérablement familiarisé avec les outils numériques, de même que le travail à distance et le travail dit hybride.

Cette évolution est appelée à se poursuivre. À fur et à mesure que les directions juridiques se familiarisent avec les outils d’automatisation et de technologies, ils cherchent d’autres moyens pour améliorer leur productivité. Selon le cabinet de conseil Gartner, les départements juridiques auront triplé leurs dépenses technologiques d’ici 2025, pour atteindre 12 % de l’ensemble du budget interne.

Rapports, conformité, gestion des risques, gestion des litiges et des contentieux : aucun domaine des services juridiques ne sera épargné par le digital. Ce nouvel état d’esprit axé sur la technologie est en train de révolutionner la façon dont les départements juridiques consacrent leur temps et leurs ressources, avec de nombreux avantages significatifs pour leur productivité, leur conformité et leur gouvernance globale.

L’AUTOMATISATION DE la gestion des CONTRATS

L’automatisation est une facette essentielle de la vague numérique qui déferle. Le fait de déléguer de nombreux processus fastidieux à une solution automatisée, libère les équipes juridiques et permet de réaliser d’importantes économies en terme de temps et d’argent.

L’automatisation peut être extrêmement bénéfique pour la gestion des contrats, l’archivage des affaires closes et le suivi des activités en cours, tout au long du cycle de vie du contrat. L’utilisation d’un outil de gestion des contrats permet de regrouper tous les documents dans un espace sécurisé, qui classe automatiquement les documents, suit les échéances et envoie des alertes.

L’intégration de ce type de flux de données au sein du service juridique ne permet pas seulement de gagner du temps. Il peut rendre l’ensemble de l’équipe plus efficace en minimisant les erreurs humaines, en améliorant la prestation de services et en réduisant les risques.

L’ESSOR DES LEGAL OPS (OPÉRATIONS JURIDIQUES)

Déjà un pilier des départements juridiques en Amérique du Nord, les Legal Ops (opérations juridiques) sont de plus en plus intégrés dans les équipes juridiques internes en Europe pour renforcer la stratégie opérationnelle et la transition vers une transformation numérique plus approfondie.

Les Legal Ops sont plutôt considérés comme un élément de soutien aux juristes d’entreprise. Leur rôle est de favoriser les gains d’efficacité en améliorant la planification, la budgétisation et la mise en œuvre des nouvelles technologies. Certaines entreprises peuvent embaucher un seul responsable des Legal Ops, tandis que d’autres ont une équipe entière dirigée par un Directeur (CLOO).

Selon une récente enquête par l’Association of Corporate Counsel, 61 % des services juridiques emploient désormais au moins un responsable des Legal Ops – contre seulement 21 % en 2015. Parmi les directeurs juridiques interrogés dans le cadre de l’étude, 13 % ont indiqué qu’ils espéraient embaucher davantage de Legal Ops dans un avenir proche.

Alors que la legal tech occupe le devant de la scène, le rôle des Legal Ops gagne en importance. Leur approche multidisciplinaire et axée sur les affaires signifie que ces employés sont essentiels pour maximiser les ressources et rationaliser les services juridiques afin de gagner en productivité.

RÉDUCTION DES BUDGETS JURIDIQUES

La volonté de réduire les coûts n’est pas nouvelle, mais en 2022, les départements juridiques vont probablement redoubler d’efforts pour éliminer les dysfonctionnements et réduire leurs dépenses.

Après une année de fortes turbulences sur le marché, les entreprises seront particulièrement désireuses d’économiser là où elles le peuvent et les départements juridiques n’échapperont pas à la rigueur budgétaire. Une fois de plus, les opérations juridiques joueront un rôle de premier plan dans la réalisation de ces économies, en recourant à des outils numériques permettant d’identifier les domaines à améliorer.

Cela nécessitera un regain de vigilance sur l’analyse juridique, l’examen des données pour définir des indicateurs clés de performance, suivre les résultats et s’assurer que les objectifs sont atteints.

LES DÉPARTEMENTS JURIDIQUES DEVIENNENT DES ACTEURS STRATÉGIQUES

On s’attend à ce que les directeurs juridiques jouent un rôle plus stratégique à l’avenir, en s’impliquant activement dans la prise de décision et la gestion de la direction.

Les équipes juridiques internes se retrouveront sûrement à approfondir leur engagement avec le conseil d’administration, à évoluer vers un rôle de conseil et à intervenir sur des questions plus larges de gouvernance d’entreprise telles que les préoccupations ESG, la génération de revenus, les questions d’emploi, les opérations commerciales, la cybersécurité et la conformité.

PRÉPARER L’AVENIR

Alors que l’année touche à sa fin, l’incertitude reste grande, l’Europe luttant pour sortir de la pandémie. Toutefois, comme chaque année, la productivité sera le principal moteur qui déterminera les tendances du secteur. La technologie sera sans aucun doute à l’honneur, car de nouveaux outils émergent pour aider les équipes juridiques à réduire les risques, à atteindre les objectifs et à réaliser de plus grandes économies.

DiliTrust Governance offre une solution SaaS complète aux services juridiques qui cherchent à maximiser leurs ressources et à éliminer les dysfonctionnements. Les outils intuitifs, collaboratifs et ultra-sécurisés comprennent la gestion des entités juridiques, la gestion des litiges, la gestion des contrats et l’archivage de la documentation.

Il est temps de planifier et de se préparer à ce qui nous attend en 2022. En adoptant dès maintenant des solutions de pointe, les équipes juridiques deviendront plus résilientes et pourront ainsi rester agiles face aux tempêtes prévues où inattendues.