Vos 100 premiers jours en tant que Directeur Juridique

Comme pour la plupart des fonctions de direction, les 100 premiers jours en tant que Directeur Juridique sont considérés comme cruciaux. Cette période initiale participe au succès de la prise de poste et des projets à court et long terme. Pour le nouveau directeur juridique, les défis sont nombreux lors de cette période initiale.

Voici les points que lesquels un Directeur Juridique doit se concentrer ainsi que les écueils à éviter pour ses 100 premiers jours.

Préparer les 100 premiers jours en tant que Directeur juridique : le jour zéro

Le directeur juridique ou Chief Legal Officer (CLO) est un expert juridique qui dirige la stratégie juridique de l’entreprise. Le CLO assure la sécurité juridique de l’entreprise avec notamment un rôle de conseil concernant toutes les questions juridiques auxquelles l’entreprise est confrontée. Cela comprend les changements de réglementation, les mises en conformité, les stratégies contractuelles et judiciaires ou encore l’évaluation des risques de litige.

Quel rôle de Directeur Juridique ?

Avant d’accepter un poste de Directeur Juridique, il est important de connaître le champ d’action qu’offrira cette position. Traditionnellement un peu à part de l’équipe de direction, le directeur juridique peut désormais faire partie intégrante de la direction voire siéger au conseil. Parfois, le poste de directeur juridique est en pleine transformation et des perspectives d’intégration à l’équipe de direction peuvent être mises en avant lors du recrutement.

Il est donc important de connaître l’étendue du rôle du directeur juridique et sa place dans l’organigramme de l’entreprise. Vous pouvez réunir ces informations lors des entretiens et en discuter avant la prise de poste.

Comprendre la culture de l’entreprise

S’il s’agit d’une prise de poste dans une nouvelle entreprise, il faudra intégrer la culture de cette dernière. Là encore, c’est lors des entretiens qu’il faudra réunir un maximum d’informations. Une fois le recrutement acté, vous pouvez avoir accès à d’autres informations non publiques, qui vont être essentielles pour vous imprégner du mode de fonctionnement de l’entreprise.

Vous immerger dans cette culture avant la prise de poste permet d’éviter les écueils des premiers jours. En effet, vous aurez peut-être identifié les personnes importantes, les projets en cours et les points de tension. À vous de saisir les opportunités qui se présentent avec un tout nouvel environnement, sans provoquer un dérèglement de la culture de l’entreprise.

Lorsque vous êtes issu d’un recrutement interne pour ce poste, il faudra prendre du recul. Vous connaissez déjà la culture et les dimensions politiques propres à l’entreprise. Le risque est donc de se retrouver piégé par les dynamiques en place, sans pouvoir apporter une quelconque valeur ajoutée ou une vision nouvelle.

S’intégrer dans le projet et l’équipe : les premiers jours du Directeur Juridique

Une fois la culture de l’entreprise assimilée, les premiers instants du directeur juridique doivent être orientés sur l’intégration à la fois au sein du projet et de l’équipe déjà en place.

Les priorités stratégiques clés au cœur du projet d’intégration du nouveau directeur juridique

Lors de votre arrivée à la tête de l’équipe juridique, il est important de prendre la mesure des projets en cours et des priorités. Les premiers jours permettent d’identifier clairement les priorités stratégiques clés pour se concentrer sur ces dernières. Ces priorités doivent être établies rapidement pour une mise en exécution et une première évaluation au cours de vos 100 premiers jours.

La première partie de vos 100 jours doit se concentrer principalement sur ces priorités. Cette stratégie vous permettra d’éviter de vous disperser sur les projets de moyen et long terme trop tôt, sans avoir consolidé les bases de travail. Commencer par les dossiers urgents vous plonge au cœur du projet de l’entreprise.

Incarner le leader de l’équipe

Le Directeur Juridique est souvent le manager d’une équipe juridique plus ou moins développée. Il représente bien plus qu’un simple avocat ou expert juridique. Réussir la première partie de vos 100 premiers jours passera par incarner ce rôle de leader de l’équipe. Appuyez-vous sur les forces de votre équipe pour mettre en place les priorités stratégiques et identifiez les faiblesses à résoudre plus tard. La réussite de vos premières semaines passera par la confiance accordée à vos collaborateurs et la qualité de travail que vous pourrez obtenir de vos nouveaux collègues.

Pour diriger votre nouvelle équipe, il est important d’établir votre autorité tout en valorisant le travail effectué. Les relations avec vos supérieurs doivent également être soignées : soyez exigeants dans les retours demandés auprès du reste de l’équipe dirigeante. Il est important d’identifier rapidement les points à améliorer pour éviter de persévérer dans la mauvaise direction.

Le second temps des 100 premiers jours du Directeur Juridique : construire la stratégie du moyen et long terme

Une fois les priorités identifiées et leur résolution mises en place, la seconde partie des 100 premiers jours du Directeur Juridique doit se concentrer sur le moyen et le long terme. C’est le moment de mettre en place ce qui portera ses fruits après cette première période.

Identifier les enjeux majeurs

Difficile de comprendre les problèmes de fond après seulement quelques jours au sein de l’entreprise. Pourtant les blocages profonds rencontrés par les stratégies juridiques doivent être rapidement identifiés pour une prise de poste réussie. La deuxième partie de vos 100 premiers jours devra donc se concentrer sur l’identification de ces enjeux majeurs.

Pour cela il faudra prendre en compte les dynamiques de pouvoir identifiées au sein de votre équipe juridique et de l’entreprise. Il faudra également évaluer les facteurs externes à l’entreprise, comme les changements réglementaires, les risques de litiges, les risques juridiques, ou encore les concurrents. Dans le contexte sanitaire actuel, le Directeur Juridique joue un rôle déterminant pour l’intégration des protocoles Covid-19 au sein de l’entreprise.

Enfin, évaluer clairement les différentes ressources à votre disposition est indispensable. Aujourd’hui, cela passe par les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle. Le Directeur Juridique est le mieux placé pour apporter des méthodes de travail innovantes se tournant vers la dématérialisation et l’automatisation.

Utiliser les priorités clés pour construire les objectifs futurs

Les priorités stratégiques identifiées peu après la prise de poste présentent l’avantage d’offrir un premier aperçu de ce qu’il est possible de mettre en place et avec quelle efficacité. Il est important de ne pas négliger l’évaluation du développement de ces priorités stratégiques.

Les premiers retours concernant ce qui a été mis en place à court terme vont vous permettre d’élaborer les prochaines stratégies. Si la mise en place de ces priorités stratégiques n’a pas permis d’atteindre les résultats escomptés, c’est l’occasion d’apporter des corrections à vos dispositifs de travail.

Enfin, cela peut être le bon moment pour lancer pleinement une digitalisation des instances au sein de l’entreprise, ou de faire le bilan de ce procédé s’il était déjà en place avant votre arrivée.

Faire le bilan des 100 premiers jours en tant que Directeur Juridique

La marque des 100 jours est importante uniquement si on lui donne de la visibilité. Profitez de ce moment pour faire un premier bilan. Ce bilan est l’occasion de montrer ce qui a été déjà accompli, ainsi que votre valeur ajoutée.

Ce bilan permet également de tirer les premières leçons des nouvelles stratégies, pour les améliorer ou corriger les problèmes. Enfin, c’est l’occasion de renforcer l’esprit d’équipe et de rassurer votre hiérarchie.