Les 5 qualités principales du directeur juridique

Le rôle et les objectifs du directeur juridique évoluent rapidement.

Les 5 qualités principales du directeur juridique

Si la mission principale du directeur juridique consiste traditionnellement à fournir des conseils et à exécuter des tâches juridiques, le poste devient de plus en plus interdisciplinaire. Le rôle et les objectifs du directeur juridique sont en train d’évoluer. Le directeur juridique doit agir comme un chef d’entreprise, un négociateur et un leader de la transformation numérique. Il doit présenter plusieurs caractéristiques clés.

« Le directeur juridique est aujourd’hui un membre essentiel de l’équipe de direction. Il donne des conseils sur le droit et les sujets connexes et prend aussi part aux discussions portant sur les enjeux commerciaux. »

Source : Harvard Business Review

UN BON DIRECTEUR JURIDIQUE EST UN LEADER

Les directeurs juridiques trop absorbés par les tâches juridiques quotidiennes peuvent perdre de vue la perspective à long terme et oublier de fixer de nouveaux objectifs. Un directeur juridique efficace sait trouver un équilibre entre obligations juridiques et activités opérationnelles, ces dernières devant être priorisées.

Ce métier n’a cessé d’évoluer. Aujourd’hui, il s’agit d’un rôle de direction qui exige un ensemble plus étendu de compétences et des perspectives. Un directeur juridique performant possède un savoir-faire technique important et peut contribuer de manière significative à la stratégie de l’organisation.

« Le directeur juridique doit être un leader fort capable d’attirer les meilleurs talents. Il ne doit pas avoir peur de prendre des décisions difficiles. »

Keith Nelsen, vice-président directeur, directeur juridique et secrétaire général de Best Buy.

Source : Korn Ferry

GESTION DU RISQUE

L’une des priorités du directeur juridique est d’identifier et de gérer les risques. Aujourd’hui, le paysage des risques est plus complexe que jamais, avec des menaces nouvelles et plus compliquées liées au COVID-19.

Un directeur juridique qualifié doit identifier correctement tout risque auquel est confrontée l’organisation. Selon la firme Deloitte, « les chefs d’entreprise et les experts en gestion des risques devront collaborer pour élaborer un cadre efficace permettant de cibler la multitude de risques juridiques auxquels l’entreprise pourrait être confrontée et de concevoir des contrôles permettant d’atténuer la vulnérabilité. »

GESTION EFFICACE DU TEMPS

Gérer le temps de manière efficace est aussi une des missions du directeur juridique. Ces derniers doivent souvent abandonner temporairement leurs tâches principales pour régler des problèmes urgents. Selon Gartner, « plus de la moitié des directeurs juridiques déclarent que dans 70 % des cas, leurs tâches planifiées sont interrompues suite à un problème urgent. »

Un directeur juridique efficace identifie les outils adaptés pour gérer efficacement le temps et les tâches. Des outils tels que Gestion des contrats, Gestion des entités et Gestion des litiges facilitent les processus opérationnels, font gagner du temps et réduisent les risques. Ils permettent au directeur juridique de mieux maîtriser son temps et de se concentrer sur les tâches qui requièrent une attention spécifique.

DIRECTEURS JURIDIQUES ET ATTITUDE PROACTIVE

Un directeur juridique doit favoriser une approche visionnaire. Pour obtenir des résultats, il est essentiel de pouvoir gérer les détails complexes des opérations tout en conservant une vue d’ensemble. Dans le même esprit, le directeur juridique doit savoir relever les défis du présent tout en anticipant les obstacles futurs.

« Au cours des deux dernières années, le service juridique est devenu un partenaire commercial de confiance. »

Katherine Woods, directrice juridique du groupe Mitie

UN DIRECTEUR JURIDIQUE EST UN LEADER DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Enfin, l’une des missions les plus significatives du directeur juridique est d’accompagner son équipe dans la transformation numérique.

En 2021, la technologie joue un rôle majeur dans le succès et la productivité des services juridiques modernes. Le directeur juridique assure une transition technologique en douceur en choisissant la bonne technologie. 

Selon Deloitte, seulement 29 % des équipes juridiques sont bien préparées à l’adoption de nouvelles technologies. En outre, seules 56 % des équipes juridiques exploitent des technologies innovantes. Il appartient aux directeurs juridiques de combler les lacunes en matière de stratégies de numérisation et d’accompagner la transition numérique des services juridiques. Selon PwC, les directeurs juridiques doivent « introduire la technologie pour fournir des services plus efficaces et permettre aux employés de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et plus intéressantes ».

Pour conclure, le rôle du directeur juridique devient de plus en plus dynamique. Un directeur juridique performant doit être capable de gérer une charge de travail lourde et de savoir utiliser une technologie adaptée pour optimiser la productivité et l’efficacité de l’ensemble du service.

Découvrez comment la suite DiliTrust Governance peut aider votre service juridique à réussir la transformation numérique.