Les activités de votre direction juridique d’entreprise évoluent : vos parts de marché aussi

La direction juridique d’entreprise est désormais au contact d’enjeux macro-économiques qu’elle se doit de bien appréhender. D’une part, pour générer elle-même du profit. D’autre part, pour optimiser la rentabilité et la performance commerciale de l’entreprise. Comment ? Le point dans notre article.

Les activités de votre direction juridique d’entreprise évoluent : vos parts de marché aussi

Qu’on se le dise : la direction juridique d’entreprise a bien évolué. Celle de la décennie précédente n’est plus. Vive la direction juridique d’entreprise nouvelle génération ! Depuis quelques années déjà, la tendance s’insinue. Elle se confirme au fur et à mesure de la multiplication des législations et des réglementations. Et ce, à l’international. Résultat : le marché mondial est de plus en plus judiciarisé. Dans ce contexte, la direction juridique d’entreprise est devenue un maillon clé dans la création d’une haute valeur ajoutée.

Business is business : certes. Mais sans direction juridique d’entreprise, il est complexe de nos jours d’anticiper, d’organiser, de gérer et d’alimenter une proactivité commerciale ainsi qu’une stratégie gagnante d’investissement. C’est pourquoi elle rejoint le haut de l’organigramme de l’entreprise. En parallèle de ses missions premières essentielles dédiées à la préservation des intérêts de l’entreprise, elle est désormais au contact d’enjeux macro-économiques qu’elle se doit de bien appréhender. D’une part, pour générer elle-même du profit. D’autre part, pour optimiser la rentabilité et la performance commerciales de l’entreprise.

Direction juridique d’entreprise : nouvel outil de compétitivité

Plus qu’hier, la direction juridique d’entreprise est au cœur des thématiques les plus sensibles. À l’instar des contentieux, de la propriété intellectuelle, de la gestion des contrats et des risques. Qui plus est, elle est nécessairement porteuse d’une véritable vision stratégique de l’entreprise. Dans ce sens, 71% des dirigeants d’entreprise l’attendent sur ce point précis. C’est ce que révèle l’étude parue en 2019, réalisée par Oasys Consultants en partenariat avec l’AFJE et le Cercle Montesquieu.

Ainsi, la direction juridique d’entreprise est dorénavant perçue comme un partenaire business à part entière aux fins talents de développement, de négociation et de gestion de crise. Autrement dit, un centre de profit au sens strict du terme. Par exemple, il ne s’agit plus seulement de protéger et de défendre les intérêts de l’entreprise tout en générant du chiffre d’affaires par la gestion exemplaire de sa propriété intellectuelle. À présent, il s’agit de sécuriser son marché et de renforcer ses positions sur le long terme. Et ce, dans une dynamique offensive assumée de performance et d’intégrité.

“71% des recruteurs pensent qu’il est très important qu’un directeur juridique ait une vision stratégique et prospective.”

Source : étude “Directeur juridique à mi-carrière”, AFJE, Cercle Montesquieu, OASYS consultants, 2019

Direction juridique d’entreprise : clé de voûte de la collaboration digitale en réseau et de la protection des données

Face à de telles évolutions quant à la nature de ses premières fonctions. Et si l’on considère l’avènement du digital tout autant que l’intensification des réseaux qu’il induit : on peut s’attendre, sans trop s’avancer, à ce que la direction juridique d’entreprise voit ses compétences business se renforcer toujours plus. Dans ce contexte, la digitalisation permet déjà de classifier, de structurer et de centraliser l’ensemble des process, des réglementations et des contrats.

Objectif : automatiser les missions à faible rendement dévolues à la direction juridique d’entreprise afin qu’elle puisse se consacrer pleinement aux échanges, à la mesure et à l’utilisation stratégique d’informations essentielles. Non seulement celles échangées en interne dans le cadre des conseils d’administration et du CSE. Mais aussi et surtout, celles échangées avec les acheteurs et les vendeurs du monde entier, les partenaires. Et celles relatives à la concurrence. Comme c’est le cas par exemple lors d’une fusac. Cette perspective destinée à accentuer l’engagement humain de chaque direction juridique d’entreprise dans la création d’une forte valeur ajoutée suppose une technologie digitale efficiente et intuitive apte à garantir une sécurité optimale des données collectées et partagées en temps réel.

DiliTrust Governance : se concentrer sur la haute valeur ajoutée

Cette technologie porte un nom. Elle est 100% française et RGPD compatible : il s’agit de la solution full-web DiliTrust Governance. Pour le pilotage juridique de vos différentes sociétés et filiales. Mais aussi pour la gestion de vos contrats, de vos mandats, de vos pouvoirs et de vos délégations, DiliTrust Governance vous offre l’accès à l’ensemble de vos données commerciales et juridiques les plus sensibles depuis n’importe quel navigateur web. Elles sont stockées sur des serveurs certifiés ISO 27001 hébergés en France, échappant de fait aux dispositions législatives extraterritoriales du Cloud Act américain. Vos données demeurent votre propriété.

En parallèle, DiliTrust Governance vous permet de répertorier l’ensemble de vos baux immobiliers d’entreprise. Ainsi que l’ensemble de vos titres de propriété intellectuelle et vos projets d’invention. En outre, un secrétariat juridique digital intégré permet à votre direction juridique d’entreprise de rester focalisée sur ses missions stratégiques. Et ce, tout en bénéficiant d’un appui précis quant au suivi de chacun de ses dossiers en cours, consultables depuis un PC, une tablette ou un smartphone. Au même titre, d’ailleurs, que les statistiques, les analyses et les graphiques accessibles depuis un tableau de bord personnalisable et constamment actualisé.

Guide de marché 2020 pour la gestion des sujets juridiques d’entreprise

Découvrez pourquoi DiliTrust a été reconnu comme fournisseur représentatif ce guide dédié aux directions juridiques d’entreprise.

Consulter le guide