" " Deux raisons de vous assurer d’un contrôle complet pour la gestion des comptes bancaires - DiliTrust

Deux raisons de vous assurer d’un contrôle complet pour la gestion des comptes bancaires

Risques de fraude et bonnes pratiques relatives à la gestion des comptes bancaires

Il est fréquent de voir des entreprises disposer de centaines voire de milliers de comptes bancaires. Face à cette réalité, inutile de vous dire que les trésoriers d’entreprise font face à de nombreux pièges. Pourtant, on peut s’étonner du manque de contrôles internes.

Deux raisons de vous assurer d’un contrôle complet pour la gestion des comptes bancaires

La Banque mondiale dans son « Manuel de sensibilisation à la fraude et à la corruption » cite une étude menée par l’Office européen de lutte contre la fraude qui montre une perte directe de 18 % des fonds européens. Ce chiffre qui est assez parlant en l’état est significatif. La fraude et la corruption sont des phénomènes « normaux ».

Ainsi, la gestion des comptes bancaires (BAM) n’est pas à prendre à la légère. Les trésoriers devraient axer leurs activités prioritaires sur la compréhension de la mise en place et la gestion de la chaîne de « délégation de pouvoir ».

Qu’est-ce que la fraude et la corruption ?

Au sens large , ces deux mots sont assortis à de nombreuses descriptions. Il peut s’agir d’un employé qui manipule le système et crée de fausses instructions de paiement, d’un responsable qui surestime les actifs du bilan pour couvrir les performances négatives ou d’un fournisseur émettant de fausses factures pour aboutir à un non-règlement.

Ils ont tous un point commun : ils affectent généralement le bout de la ligne hiérarchique lorsque le moment est venu de clouer quelqu’un au pilori.

Certains pourraient soutenir le fait  que c’est tout à fait juste, car un cadre est conscient des responsabilités liées à son travail, tandis que d’autres privilégient le facteur humain et conviennent que personne ne devrait avoir à surveiller les erreurs commises par les autres.

Les deux ennemis à combattre

Dans certains cas, les entreprises peuvent être une source de corruption. Dans d’autres, elles sont de simplement victimes. Quoi qu’il en soit, la gestion insatisfaisante des comptes bancaires favorise la fraude.

Un collaborateur peut commettre une fraude s’il exige une garantie, demande à la banque de créditer un compte bancaire, puis retire l’argent. C’est une transaction assez simple comme vous pouvez le constater.

  • Fraude

Sans une forte composante anti-fraude au sein du processus BAM, comment éviter qu’un signataire profite d’un accès non contrôlé au compte ? Cela peut arriver…

  • Corruption

Les actes de corruption ne doivent pas non plus être tenus au secret. Que se passe-t-il si un fournisseur et un haut fonctionnaire décident que le premier versera au deuxième des « pots-de-vin » par l’intermédiaire d’un agent sans livrable ? Ce processus aussi est malheureusement connu…

Si ces deux phénomènes se produisent, ce que nous n’espérons pas, il existe des moyens d’atténuer la chute. Grâce à un moyen simple et facile d’éviter la sanction pour les cadres lorsqu’un employé fait les mauvais choix.

Signaux d’alerte

Comptes non officiels, comptes cachés, employés fantômes ou fausses factures. Ces tours de passe-passe permettent à la fraude de fonctionner. Selon la Banque Mondiale, la gestion financière et la gestion des contrats sont certainement les aspects les plus vulnérables.

Il existe de nombreux dispositifs de supervision qui visent à lutter contre la corruption dans le cadre de l’initiative de la Convention des Nations Unies contre la corruption. Les entreprises sont également sous pression pour respecter les règles anti-corruption de leurs pays, telles que la loi britannique Bribery Act ou américaine Foreign Corrupt Practices Act.

Fraud Magazine décrit l’une des bonnes pratiques les plus efficaces en matière de prévention de la fraude, à savoir la centralisation du processus BAM.

Comment avancer (et gagner…!)

L’une des clés pour résoudre les problèmes de corruption est une gouvernance d’entreprise solide, qui agit comme un outil efficace de lutte contre la corruption, comme un BAM centralisé.

Lorsqu’il s’agit de la traçabilité et de la prévention de la fraude, on ne se protège jamais assez. Selon un rapport publié par le cabinet Deloitte, les investisseurs sont prêts à payer une prime supplémentaire pour les entreprises bien gouvernées. Ces montants qui varient bien sûr d’une partie du monde à l’autre, peuvent atteindre jusqu’à 30 %.

Bien qu’il n’existe aucun moyen d’être certain de se protéger contre une fraude ou un acte de corruption au sein d’une entreprise, il existe des moyens de sécuriser la délégation de pouvoir. Grâce à la gestion électronique sécurisée et centralisée des comptes bancaires, les données permettant de tracer la personne responsable sont sauvegardées.

Personne ne peut affirmer que les politiques de lutte contre la fraude et la corruption sont des tâches simples. Et heureusement que c’est le cas. Elles peuvent néanmoins être facilitées. Les mises à jour de la chaîne des délégations peuvent aider les trésoriers à se concentrer sur les autres tâches vitales, tout en assurant la sécurité d’une mise à jour certaine et régulière.

Nous sommes là pour vous aider

Chez DiliTrust, nous aidons et facilitons la transition des audits et la gestion des comptes bancaires manuels avec  une solution numérique et centralisée qui profitera à toutes vos différentes équipes.La solution digitale que nous proposons permet de stocker et de lier les actions les unes aux autres, en créant une gestion électronique des comptes bancaires pour répondre à vos besoins. Elle assure une parfaite maîtrise de l’ensemble des relations bancaires au niveau du groupe. Elle offre une visibilité et un contrôle en temps réel de l’ensemble des fonctions liées à l’ouverture, la clôture, la gestion et le suivi des comptes bancaires et des signataires.

DiliTrust eBAM simplifie les tâches généralement longues et complexes à mettre en œuvre. Outil de gestion complet de la chaîne des délégations de pouvoirs, cet outil vise à aider le contrôle interne, en prévenant les risques liés à la responsabilité pénale.

Prenez contact avec nos experts pour organiser une démonstration. Nos consultants professionnels se mettent à votre disposition pour vous aider .