" " 10 façons d’améliorer votre propre sécurité en ligne - DiliTrust

10 façons d’améliorer votre propre sécurité en ligne

En modifiant légèrement la manière dont vous naviguez en ligne, vous pouvez mieux sécuriser vos données et réduire le risque de vol de vos données

En 2017, le piratage de 2,6 milliards de données a été officiellement enregistré, dont 69 % ont fait l’objet d’une usurpation d’identité en raison d’une sécurité en ligne inefficace. Ce chiffre est en augmentation en 2018, les fuites de données et les cyber-attaques faisant les gros titres tous les jours. Prendre le contrôle et améliorer votre sécurité en ligne est l’une des mesures de protection les plus intelligentes que vous puissiez prendre. Nos 10 conseils vous montrent comment y parvenir.

10 façons d’améliorer votre propre sécurité en ligne

1 : Utilisez un navigateur fiable

Tous les navigateurs ne sont pas égaux. C’est pourquoi nous recommandons Mozilla Firefox, Google Chrome et Safari pour protéger votre sécurité en ligne. Mozilla Firefox, par exemple, permet à ses utilisateurs de naviguer sans laisser de trace, car il efface automatiquement vos données en ligne comme les mots de passe, les cookies et l’historique depuis votre ordinateur. Firefox Private Browsing est une autre fonctionnalité sûre qui offre une protection en suivant vos activités afin de bloquer tous les trackers cachés, y compris ceux figurant sur les publicités.

2 : Installez Ad Blocker    

Les publicités en ligne devraient être assorties d’une mise en garde, car nombre d’entre elles cachent des portails compromettant votre sécurité sur Internet et vous conduisent à des sites dangereux. La bonne nouvelle, c’est que le fait d’installer « AdBlock » permet de bloquer gratuitement ces publicités intrusives sans surveiller votre navigateur. Vous pouvez également établir une liste blanche de vos sites préférés qui nécessitent le fonctionnement des publicités, par exemple : le journal Telegraph.

3 : Créez de nouveaux mots de passe

Votre mot de passe est « 123456 », « 123456789 » ou « Azerty » ? Vous devriez penser à le modifier, car la plupart des comptes piratés étaient protégés par ces trois mots de passe les plus courants. Pire, « mot de passe » figure en 8e position. Vous pouvez améliorer votre sécurité en ligne en utilisant une variété de caractères : majuscules, minuscules et caractères spéciaux, ainsi qu’en évitant les termes simples du dictionnaire. L’outil Keeper, spécialisé dans la gestion sécurisée des mots de passe, permet de générer des mots de passe forts pour les particuliers et les entreprises en quelques secondes pour assurer une sécurité impénétrable.

4 : Utilisez Dashlane

Ensuite, vous pouvez utiliser nouvellement configurés. Simple d’utilisation, cette application est disponible pour téléchargement ici gratuitement. Il vous suffit de créer un mot de passe principal fort, puis d’ajouter vos mots de passe et vos informations personnelles à votre gestionnaire de mots de passe. Dashlane améliore la productivité en remplissant automatiquement les champs de formulaires avec vos mots de passe, informations personnelles et informations de paiement. Pour plus de sécurité en ligne sur un appareil mobile, vous pouvez ajouter une reconnaissance par empreinte digitale. Le logiciel vous alertera également des failles de sécurité afin que vous puissiez changer facilement vos mots de passe.

5 : Éviter les réseaux Wi-Fi publics

Parcourir votre fil d’actualité dans un Starbucks avec son Wi-Fi gratuit peut être tentant, mais sachez qu’à partir du moment où vous vous connectez à un réseau public, vous vous exposez à un risque. Pourquoi donc ? La  Commission fédérale du commerce l’explique parfaitement : « la plupart des hotspots Wi-Fi ne chiffrent pas les informations que vous envoyez par Internet et ne sont pas sécurisés ». Il est préférable d’éviter tout simplement les réseaux publics. Utilisez plutôt un réseau privé virtuel (VPN) qui vous permet de créer une connexion sécurisée à un autre réseau via Internet.

6 : Installez régulièrement les mises à jour

Les mises à jour sont nécessaires, mais combien de fois les avez-vous évitées en raison des désagréments causés ? Microsoft conseille « d’activer les mises à jour automatiques » afin de ne pas passer à côté des « correctifs critiques » qui pourraient affecter votre sécurité en ligne. De même, il est conseillé aux clients Apple d’assurer l’état optimal de leur ordinateur.

7 : Attention au hameçonnage

Vous pouvez considérablement améliorer votre sécurité en ligne en comprenant les tentatives d’hameçonnage et en y réagissant de manière sûre. L’hameçonnage consiste essentiellement à tenter de dérober vos informations personnelles sensibles en vous dirigeant vers un site web externe qui enregistrera ensuite les informations que vous saisissez et les mettra à disposition des pirates en ligne. Les liens d’hameçonnage sont généralement envoyés par e-mail. Méfiez-vous des liens intégrés, des adresses e-mail étranges qui ne correspondent pas à la signature figurant dans l’e-mail et qui promettent des offres sans contrepartie, et bien sûr de tout ce qui vous oblige à partager des informations personnelles avec quelqu’un. En cas de doute, ajoutez l’e-mail à votre dossier de spam.

8 : Utilisez https

Pour déterminer si un site web est chiffré, recherchez le sigle https au début de l’adresse web (le « s » signifie « sécurisé » ). Certains sites web n’utilisent le chiffrement que sur la page de connexion, mais si une partie de votre session n’est pas chiffrée, l’ensemble de votre compte peut être vulnérable. Améliorez votre sécurité en ligne en naviguant en ligne avec le sigle https sur chaque page, et pas seulement lorsque vous vous connectez.

9 : Formation à la sécurité  

L’une des protections les plus efficaces que vous pouvez utiliser pour améliorer votre sécurité en ligne consiste à investir dans la formation, que ce soit pour les salariés de votre entreprise ou pour vous. La modification de vos politiques sera inutile si vos salariés ignorent les principes fondamentaux de la cybersécurité. Encouragez la formation qui commence par les principes de base (comme les éléments ci-dessus) et qui passe ensuite par des réunions sur la sécurité et la simulation de cyberattaques pour mieux préparer votre personnel.

10 : Pensez à la DiliTrust Data Room

Chez DiliTrust, la sécurité de l’information est notre priorité numéro un. Dilitrust Data Room est un espace de partage de documents en ligne qui permet d’organiser et de sécuriser tous vos documents confidentiels. Le logiciel offre une traçabilité optimale des informations confidentielles et convient à tous les types d’échanges sécurisés : fusions-acquisitions, capital-investissement, concession de licences de propriété intellectuelle, financement de projets industriels et restructuration.